Mauna Kea Rising
Mauna Kea Rising : interview avec/with M. W. Kelly
25 avril 2019
astuces d'écriture dans harry potter

Cette semaine, je vous propose de découvrir des astuces d’écriture dans Harry Potter. J. K. Rowling a su créer des personnages attachants, un univers riche et une intrigue prenante et j’ai donc choisi des astuces d’écriture dans Harry Potter qui pourront vous aider lorsque vous écrivez : le foreshadowing et la caractérisation des personnages.

1) Astuces d’écriture dans Harry Potter : le foreshadowing

L’un des points forts de J. K. Rowling est très certainement l’intrigue. Elle a méticuleusement planifié chacun de ses tomes comme le montre le tableau qu’elle a créé pour le tome 5. Mais J. K. Rowling utilise aussi particulièrement bien le foreshadowing, une technique qui consiste à placer des indices dans un récit pour annoncer certains événements. Les éléments sont même souvent présents dans des tomes précédant celui dans lequel l’événement en question a lieu. Par exemple, dans le tome 4, Dumbledore parle d’une pièce qu’il a trouvée dans le château alors qu’il avait très envie d’aller aux toilettes : elle était remplie de pots de chambre. Cette pièce annonce l’apparition de la Salle sur demande qui prend toute son importance dans le tome 5, lorsque Harry cherche un endroit pour s’entraîner dans le dos d’Ombrage, et qui continue à être utile dans les tome 6 et 7.

Dans le tome 2, Harry et Ron sont attaqués par le Saule Cogneur lorsqu’ils arrivent à Poudlard dans la Ford Anglia. Cet élément prend de l’importance dans le tome 3 : le Saule Cogneur est placé au-dessus d’un passage secret qui mène à la Cabane hurlante dans laquelle Harry, Ron et Hermione découvrent que le rat n’est autre que Peter Pettigrow. Dans le film Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, un plan du Saule Cogneur apparaît d’ailleurs à chaque changement de saison.

Plus étonnant encore, à la fin de Harry Potter et la chambre des secrets, Dumbledore dit littéralement à Harry qu’il a un morceau de Voldemort en lui :

— […] À moins que je ne me trompe, il t’a transmis certains de ses pouvoirs le soir où il t’a fait cette cicatrice. Bien sûr, ce n’était pas du tout son intention.
— Voldemort m’a transmis un peu de lui-même ? dit Harry, atterré.
— C’est bien ce qu’il me semble.

N’hésitez pas à relire la saga pour repérer les éléments de foreshadowing qui sont très nombreux !

2) Astuces d’écriture dans Harry Potter : les personnages

J. K. Rowling a su créer des personnages très réalistes. Dans les deux points qui suivent, nous allons voir deux manières de caractériser les personnages à travers des exemples de Harry Potter. Ce ne sont bien sûr que deux exemples parmi les procédés employés pour faire vivre ces personnages. La personnalité des personnages est notamment présentée de manière efficace à travers la narration, par exemple lorsque Harry rencontre le Professeur McGonagall pour la première fois lors de sa rentrée à Poudlard (Harry Potter à l’école de sorciers, chapitre 7) :

« Le regard du professeur s’attarda sur Neville dont la cape était attachée de travers et sur Ron qui avait toujours une tache sur le nez. D’un geste fébrile, Harry essaya d’aplatir ses cheveux. »

Nul besoin de mentionner directement que McGonagall est stricte. À travers les éléments sur lesquels son regard s’attarde, il apparaît en deux phrases qu’elle s’attend à ce que ses élèves se tiennent correctement.

Petite anecdote : certaines subtilités qui participent à caractériser un personnage sont parfois perdues dans la traduction, comme c’est le cas lorsque Percy passe sur la voie 9 ¾ dans Harry Potter à l’école des sorciers, chapitre 6. En anglais, il est écrit : « What looked like the oldest boy marched towards platforms nine and ten. »

En français (dans l’édition de 1998), la phrase a été traduite par : « Celui qui semblait être l’aîné des quatre garçons se dirigea vers les voies 9 et 10. »

Cette traduction a perdu le verbe « march » qui donnait une impression assez militaire et montrait que Percy marchait d’un pas déterminé, ce qui permettait déjà de développer sa personnalité.

3) Astuces d’écriture dans Harry Potter : le nombre de personnages

La saga Harry Potter présente un nombre incroyable de personnages. Alors qu’il peut parfois devenir difficile de distinguer des personnages lorsque leur nombre est important, J. K. Rowling a su rendre chacun de ses personnages mémorables, notamment en leur donnant à chacun un petit « truc » concernant leur personnalité, leurs aptitudes, une particularité, un métier ou un hobby.

Par exemple, Seamus Finnigan n’est certainement pas le personnage le plus présent dans la série, mais qui ne se rappelle pas de lui à cause de sa fameuse tendance à faire tout exploser ? Comment oublier Mimi Geignarde, le fantôme qui passe son temps à pleurnicher et à râler contre tout le monde ? Ou encore Mr Weasley, un sorcier complètement passionné par les moldus ? Quant à Neville, dès le début, il est maladroit et il oublie tout (on apprend déjà dans le Poudlard Express qu’il a perdu son crapaud).

Encore une fois, n’hésitez pas à relire la saga, entre autres pour repérer les éléments de foreshadowing (vous serez étonnés) et pour voir comment J. K. Rowling caractérise et développe ses personnages.

Et si le sujet vous intéresse, Midgard’s Writers organise des ateliers d’écriture créative pour ados et adultes autour de la Fantasy, de la science-fiction et de la littérature jeunesse. Vous y découvrirez de nombreux exemples tirés de cette série.

Et vous, avez-vous relu Harry Potter récemment ? Qu’avez-vous découvert par rapport à votre première lecture ?

Cet article sur les astuces d’écriture dans Harry Potter vous a plu ? Pour être informé des prochains articles mis en ligne, n’hésitez pas à vous abonner à la Newsletter mensuelle en cliquant sur l’icône orange en bas à droite de votre écran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *