cours d'écriture créative ados
Cours d’écriture créative 2022-2023 : voici les nouveautés de la rentrée !
24 août 2022
développer sa créativité

L’article que je vous propose aujourd’hui fait partie du Carnaval d’articles « Les Secrets de la Créativité » organisé par le blog S’élever par l’art à l’occasion du Festival de la Créativité qui aura lieu en ligne du 15 au 23 octobre 2022. N’hésitez pas à découvrir le programme et à vous inscrire gratuitement.

J’y serai d’ailleurs présente le 22 octobre à 16 h pour un atelier gratuit sur la création de personnages !

Cette semaine, une jeune participante de l’atelier d’écriture créative ados me disait qu’il fallait beaucoup d’imagination pour pouvoir mêler de nombreux éléments dans son récit afin de créer une histoire « unique ». J’entends souvent ce genre de commentaires venant de personnes, ados comme adultes, qui ne pensent pas être assez créatives, comme si la créativité était innée. Et pourtant, on peut développer sa créativité !

Dans cet article, je vais vous partager quatre astuces pour devenir plus créatifs si vous voulez écrire un roman ou une nouvelle.

1)   Développer son muscle créatif en écrivant régulièrement

Ce que de nombreuses personnes ne réalisent pas, c’est que développer sa créativité demande un entraînement régulier. Il y a sans doute des personnes qui sont plus créatives que d’autres de manière innée, mais ce n’est pas pour autant que tout le monde ne peut pas développer son imagination.

Que ce soit dans les ateliers d’écriture créative ados ou dans les formations en écriture créative pour adultes, lors du premier cours, je remarque que certains écrivent facilement, même avec une contrainte de temps, alors que d’autres se sentent bloqués. Les personnes qui ont du mal à écrire me disent souvent que c’est trop difficile et qu’elles ne vont pas y arriver. Je sais que certains ont travaillé leur créativité régulièrement et que d’autres ont très peu écrit par leur passé. Alors je leur réponds toujours que ce sera un peu compliqué au début, mais que ça deviendra de plus en plus simple au fil des séances. Et mis à part quand la panne d’inspiration trouve une autre source, comme le perfectionnisme, c’est toujours le cas.

Je me souviens par exemple d’un adulte dans la toute première formation que j’avais organisée. Il me disait qu’il avait beaucoup de mal à écrire. Et pourtant, au bout de quelques séances, il partageait systématiquement des extraits plus longs que ce que je leur avais proposé d’écrire !

Quand un athlète participe à une compétition, il va sans dire qu’il s’est longuement entraîné pour en arriver là. On n’imaginerait pas un athlète arriver à une compétition sans avoir suivi aucun entraînement. Pour développer sa créativité, c’est la même chose. On a besoin d’entraîner notre « muscle » créatif afin que les idées nous viennent de plus en plus facilement. Pour cela, il suffit d’écrire et de créer régulièrement, même si ça paraît difficile au début !

2)   Pratiquer l’écriture libre quand on se sent bloqué

Vous êtes peut-être en train de vous dire qu’écrire régulièrement pour développer votre muscle créatif ne va pas vous aider si vous n’arrivez même pas à commencer à écrire. Si vous restez devant votre feuille blanche sans trouver l’inspiration, il existe une méthode pour développer votre imagination : l’écriture libre.

Pour pratiquer l’écriture libre, il vous suffit de configurer votre minuteur, par exemple sur cinq minutes. Lancez le minuteur, puis commencez à écrire tout ce qui vous vient à l’esprit, même si vous devez pour cela commencer par « je ne sais pas quoi écrire » jusqu’à ce qu’une première idée vous vienne. Le texte n’a pas besoin d’être cohérent, vous pourrez vous en débarrasser ensuite ! Vous pouvez aussi raconter votre journée, décrire quelque chose autour de vous, etc. Mais il y a une règle : vous ne devez pas retirer les mains de votre clavier ou poser votre stylo tant que les cinq minutes ne sont pas écoulées.

Au bout de cinq minutes, vous devriez vous sentir plus créatifs. Cela vous permettra aussi de ne pas juger ce que vous écrivez. Vous pourrez alors enchaîner avec le texte que vous aviez prévu d’écrire.

3)   S’inspirer pour développer sa créativité

Quand les ados débutent l’atelier, je leur dis toujours que je ne les pousserai pas à lire des romans s’ils n’en ont pas envie. Je préfère qu’ils aient envie d’écrire sans pour autant aimer la lecture au départ plutôt qu’ils n’osent pas du tout écrire. Cependant, je leur explique que la lecture pourra grandement les aider dans l’écriture de leur roman. Lire des romans permet de commencer à intégrer inconsciemment la manière de construire un récit, mais cela permet aussi de développer sa créativité.

Il existe tant de manières de trouver des idées, notamment en « consommant » de l’art et des histoires : fiction, mangas, jeux vidéo, théâtre, etc. On peut aussi trouver l’inspiration en voyageant, en se promenant dans la nature. Et si vous êtes plutôt visuels, n’hésitez pas à utiliser Pinterest. Vous pourrez y créer des tableaux en y rassemblant des images qui vous parlent. Ensuite, vous pourrez établir des liens entre ces images pour écrire une histoire !

4)    Être patient et retravailler son texte petit à petit

Quand vous lisez un roman publié, il est facile de croire que l’idée a jailli dans l’esprit de l’écrivain d’un seul coup. Tout semble si cohérent qu’il peut paraître invraisemblable que l’écrivain ait développé son intrigue, son univers et ses personnages petit à petit, et même sur plusieurs années.

Souvent, les écrivains débutants s’inquiètent quand ils n’ont pas une idée claire de ce qu’ils vont écrire alors qu’ils sont à peine en train de commencer à y réfléchir. On me pose d’ailleurs régulièrement des questions à ce sujet, surtout dans les groupes d’adultes.

Je me souviens notamment d’un jour où je venais de proposer un exercice qui consistait à dresser une liste de mots clés, puis à établir des liens pour commencer à écrire un texte qui servirait de base à un roman/une nouvelle. Il s’agissait d’un atelier asynchrone dans lequel chaque participant disposait d’une semaine pour réaliser l’exercice. Quelques heures après avoir découvert la « consigne », une participante me contactait déjà pour me dire qu’elle n’arrivait pas à développer un petit morceau de récit à partir de ses idées. Je lui avais répondu qu’elle n’allait pas développer son récit en quelques heures seulement. À la fin de la semaine, elle avait réussi à écrire son texte.

En réalité, pour développer un roman ou une nouvelle, il faut du temps. Les idées se développent petit à petit et les phases de brainstorming s’enchaînent. C’est un peu comme un chemin tortueux.

Cela ne veut pas dire qu’une fois qu’on a terminé son premier jet, le récit est prêt à être publié. La phase créative n’est pas terminée et le texte est très loin d’être parfait, mais c’est normal. Même lorsqu’il corrige son texte, un auteur continue à retravailler le contenu de son récit, à retirer des éléments et à en ajouter de nouveaux. Des personnages vont disparaître, d’autres vont apparaître. Parfois, un lieu ou bien la personnalité d’un personnage va être modifié. Il faut accepter de passer du temps sur ce récit et d’obtenir quelque chose de médiocre lors du premier jet. Ne jugez pas votre histoire en cours d’écriture, car c’est là un autre problème qui vous empêchera d’être créatifs.

Enfin, les commentaires d’un groupe de critique ou de bêta-lecteurs qui vont donner leur avis sur le manuscrit permettent bien souvent de trouver de nouvelles idées pour améliorer le roman/la nouvelle.

Conclusion : nous pouvons tous écrire des histoires

Dans son livre The Storytelling Animal: How Stories Make Us Human, Jonathan Gotschall raconte que nous « consommons » tous des histoires et que nous en inventons tous, parfois même sans nous en rendre compte. Par exemple, nous imaginons des histoires à travers les rêves, les jeux des enfants ou encore quand nous essayons de comprendre une situation sans avoir toutes les clés en main. Dans ce cas, nous imaginons les éléments qu’il nous manque pour en tirer des conclusions. Si vous imaginez déjà tous des histoires sans même vous en rendre compte, alors en vous entraînant régulièrement pour développer votre muscle créatif, en pratiquant l’écriture libre si vous vous sentez bloqués, en multipliant vos sources d’inspiration et en retravaillant vos écrits au fur et à mesure, vous pourrez devenir de plus en plus créatifs.

N’hésitez pas à partager vos astuces pour développer votre imagination dans les commentaires ci-dessous !

Midgard’s Writers midgardswriters

exercices d'écriture créative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.