bêta-lecteurs
Groupe de critique et bêta-lecteurs : les différences
1 mars 2018
bêta-lecteurs
Les questions à poser aux bêta-lecteurs
15 mars 2018
briser le quatrième mur

Votre narrateur ou votre protagoniste s’adressent-il directement au lecteur ? Si la réponse est oui, vous avez brisé le quatrième mur. Il s’agit d’une technique utilisée à la base au théâtre, mais aussi dans les films et séries TV. On la retrouve également dans les romans, par exemple dans Percy Jackson de Rick Riordan ou encore Maintenant c’est ma vie de Meg Rosoff.

 

Pourquoi appelle-t-on cette technique « briser le quatrième mur » ?

 

Au théâtre, on imaginait que la scène était entourée de trois murs, mais aussi d’un quatrième mur entre la scène et les spectateurs qui était lui invisible. Les spectateurs sont un peu des voyeurs qui observent les personnages à travers une vitre sans que ces derniers en soient conscients. C’est de là que vient le terme « briser le quatrième mur ». En s’adressant directement au public, l’acteur fait tomber ce mur. De la même manière, au cinéma, un personnage qui brise le quatrième mur regarde directement la caméra.

 

Briser le quatrième mur : les avantages

 

Dans les romans, le fait de briser le quatrième mur permet tout d’abord de former un lien plus fort entre le lecteur et le personnage. Le point de vue utilisé est souvent la première personne. Cela permet au lecteur de s’attacher plus vite. Il est mis dans la confidence et peut avoir l’impression que le personnage s’intéresse à lui. C’est la raison pour laquelle cette technique est employée en littérature jeunesse, notamment dans les romans cités ci-dessus.

De plus, cela permet de faire passer des informations que les autres personnages ne doivent pas connaître. Le fait de briser le quatrième mur permet aussi d’attirer l’attention du lecteur.

 

Briser le quatrième mur : les inconvénients

 

Si le fait de briser le quatrième mur présente un certain nombre d’avantages, il existe également des inconvénients. Tout d’abord, si la technique est mal utilisée, le lecteur peut avoir l’impression qu’il s’agit d’une erreur. En effet, à partir du moment où vous décidez d’utiliser cette technique une fois, vous devez continuer à l’utiliser de manière régulière tout au long du récit.

De plus, le fait de briser le quatrième mur trop souvent peut freiner le rythme du récit et devenir désagréable pour le lecteur. Celui-ci se souvient qu’il est en train de lire une histoire et que ce n’est pas réel. Pourtant, tout le travail de l’auteur consiste à rendre son univers et son histoire crédibles. Et lorsqu’un personnage brise le quatrième mur, il est conscient qu’il fait partie d’une histoire et qu’il s’adresse à un lecteur.

 

À vous de peser le pour et le contre et de tester ce qui fonctionne le mieux dans votre roman/nouvelle. Mais si vous décidez d’utiliser cette technique, n’oubliez pas de l’employer régulièrement dans votre récit. Ainsi, cela ne passera pas pour une erreur de votre part.

Midgard’s Writers midgardswriters

exercices d'écriture créative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.