formations en écriture créative
Formations en écriture créative : les nouveautés de 2020-2021
27 août 2020
trouver des idées
Comment trouver des idées pour écrire un roman / Finding Ideas to Write a Novel
6 octobre 2020
Poésie - Dandelion Symphony by Azelyn Klein

Note: you’ll find the English version below the French translation.

Cette semaine, on va parler d’un sujet qui n’a jamais été abordé sur le blog : la poésie. Je suis ravie d’interviewer aujourd’hui Azelyn Klein ! J’aime beaucoup la poésie et pourtant je n’ai pas l’occasion d’en lire souvent, alors quand Azelyn m’a demandé si je voulais critiquer son recueil de poèmes, j’ai tout de suite dit oui même si je n’avais encore aucune expérience dans ce domaine. Et je peux vous dire que j’ai adoré ce recueil ! Azelyn y parle de sa vie en Europe en tant qu’expatriée américaine à travers ses poèmes et on y découvre plusieurs pays. Si vous lisez en anglais, je vous le recommande vivement.

Et sans plus tarder, voici l’interview (traduite de l’anglais).

1)   Bonjour Azelyn, je suis vraiment ravie de t’interviewer sur le blog ! Ton recueil de poèmes, Dandelion Symphony, paraîtra le 25 septembre prochain. On n’a jamais parlé de poésie sur le blog, donc ça va être super intéressant. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur Dandelion Symphony ?

Bien sûr ! Dandelion Symphony est mon recueil de poèmes écrits au cours des quatre années pendant lesquelles j’ai vécu en Europe. Les pissenlits sont le symbole des enfants de militaires comme moi, et la musique joue un rôle clé dans le recueil dans son ensemble. La plupart des poèmes sont en vers libres, mais j’en ai écrits quelques-uns qui sont inspirés de poèmes à forme fixe.

2)   Comment trouves-tu des idées ? Je suppose que ton processus d’écriture doit être différent quand tu écris de la poésie. Pourrais-tu nous en dire un peu plus ?

Je puise mon inspiration dans de nombreuses choses. Le plus souvent, les poèmes s’imposent juste à moi. Récemment, j’ai découvert que j’avais le plus de facilités à écrire des poèmes quand je me représentais un endroit donné, généralement un endroit où je suis allée ou bien l’endroit où je me trouvais quand j’ai eu l’idée. Bien que tous mes poèmes ne soient pas ancrés dans un lieu spécifique, ça m’aide à écrire.

3)   Une fois que tu as écrit le poème, quelle est l’étape suivante ? Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur le processus de corrections, le travail avec les critique partners et les bêta-lecteurs ?

Je partage un Google Doc avec une de mes critique partners, Faith Boggus. À chaque fois que nous voulons que l’une de nous relise quelque chose, que ce soit un poème ou un article de blog, on le place là. Concernant la bêta-lecture, je contacte mes amis écrivains et / ou lecteurs et je leur demande s’ils voudraient me donner leur feedback sur ce projet. Les critique partners m’aident à analyser toutes les parties majeures du manuscrit qui ne fonctionnent pas, puis les bêta-lecteurs m’aident à améliorer le manuscrit.

4)   Ce que j’aime particulièrement dans ton recueil de poèmes, c’est qu’il parle de ta vie en tant qu’expatriée américaine en Europe. Où as-tu vécu et comment cela a-t-il influencé ton écriture ?

Bien que j’aie passé quelques années en Allemagne lorsque j’étais enfant, ce recueil démarre officiellement après l’obtention de ma licence et mon déménagement à Nottingham pour étudier la littérature anglaise. Quel meilleur endroit pour le faire ? Pendant que je travaillais sur mon mémoire, j’ai réemménagé à Vicence, en Italie, avec ma famille. C’était un peu plus logique de rester en Europe pendant quelques temps plutôt que de retourner aux États-Unis. De là, on est repartis s’installer en Allemagne.

La plupart de mes poèmes me viennent de mon quotidien plutôt que du fait de beaucoup voyager, bien que j’aie certainement écrit ce genre de poèmes ! Par exemple, l’inspiration pour mon poème « Painter’s Pallet » (un poème qu’on peut lire exclusivement dans mon recueil) m’est venue en me promenant près des champs de blé à la sortie de notre ville. D’autre part, l’inspiration pour « Ode to Winter » m’est venue lors d’un voyage au Ice Hotel en Suède.

5)   Tu connais bien l’autoédition puisque tu as déjà publié plusieurs novellas. Pourquoi as-tu choisi d’autoéditer ton recueil de poèmes (et tes novellas) ?

Au départ, je voulais seulement suivre la voie de l’édition traditionnelle, mais avec le temps, j’ai changé d’avis. Bien que je prévoie toujours de publier un jour mes romans traditionnellement, j’aime la liberté qu’offre l’autoédition. Pour mes novellas, je savais que je voulais quelque chose de court, au rythme rapide, et de pas trop cher pour les étudiants. Quelque chose qu’ils pourraient lire en attendant que je trouve un agent littéraire pour représenter mes romans.

Concernant la poésie, je sais qu’il est beaucoup plus difficile de trouver un agent tout simplement parce que la poésie est bien plus difficile à vendre. Ce n’est pas que je ne voulais pas trouver un agent, mais plutôt que lorsque je trouverai un agent, je me concentrerai principalement sur l’écriture de littérature de l’imaginaire.

6)   Y a-t-il des différences entre le fait d’autoéditer de la fiction et un recueil de poèmes ? À quoi a ressemblé le processus d’autoédition ?

Absolument ! Les différences principales : la mise en forme (ma vieille ennemie). Alors qu’éditer un livre numérique est relativement simple, la mise en forme pour une édition imprimée est plus compliquée. Je dois prendre en compte des choses telles que les marges et les alinéas, et c’est encore plus complexe avec la poésie concrète. On n’a généralement pas besoin de s’inquiéter des alinéas inhabituels en fiction.

Concernant le côté positif, l’autoédition donne à l’auteur le contrôle total des corrections, du choix de la couverture et du marketing. Heureusement, c’est plus facile la deuxième fois, car maintenant je sais où trouver les ressources dont j’ai besoin. Plus important encore, je sais comment trouver un illustrateur pour la couverture. La correction et la relecture sont des étapes cruciales, et j’ai des collègues qui font les deux, mais une belle couverture aide à vendre un livre.

7)   Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui veut écrire de la poésie mais qui ne sait pas par où commencer ?

Utilisez des propositions d’écriture ; les propositions sous forme d’images sont celles qui marchent le mieux pour moi comme j’écris des poèmes en me basant sur des lieux. Faites des recherches sur la poésie à forme fixe, en vers libres et la métaphore. N’ayez pas peur d’expérimenter. Et par-dessus tout, amusez-vous avec !

8)   Merci beaucoup d’avoir répondu à mes questions ! As-tu quelque chose à ajouter ?

Merci, Alicia ! Je te souhaite plein de succès dans ce que tu entreprends en écriture et dans l’enseignement !

***

Vous pouvez précommander dès à présent Dandelion Symphony d’Azelyn Klein au format numérique sur Amazon ou au format papier pour les chanceux qui habitent aux États-Unis. Il est également disponible au format numérique sur le site de Barnes & Nobles (États-Unis uniquement).

Edit : Vous pouvez maintenant commander le livre au format papier en version internationale sur Amazon.

N’hésitez pas à suivre Azelyn sur Facebook, Twitter et Instagram ou à consulter son site Web.

Et vous, est-ce que vous lisez ou écrivez de la poésie ?

Vous aimez aussi la fiction ? Vous avez envie d’écrire un roman ou une nouvelle ? Jusqu’à ce merdrei 23 septembre à minuit, vous pouvez tenter de gagner un cours d’écriture créative Bifrost, formule Alver sur mon compte Instagram. Sachez aussi que la formation en écriture créative Bifrost, formule Vanir, qui vous permettra de bénéficier d’un accompagnement personnalisé, débute le 2 octobre prochain. Ce sera probablement la seule formation de 2020-2021 !

Vous avez envie de découvrir l’écriture créative avant de vous lancer ? Vous recevrez dix exercices d’écriture créative ainsi qu’un cours gratuit en vidéo sur la motivation pour écrire un roman ou une nouvelle en vous abonnant à la Newsletter mensuelle. Pour ce faire, cliquez sur le bouton orange qui s’affiche en bas à droite de votre écran sur PC ou accédez à la page Contact.

***

English version

This week, we’re going to be talking about something new: poetry. I’m very excited to interview Azelyn Klein on the blog today! I love poetry and yet I don’t get to read poems very often, so when Azelyn asked me whether I’d like to critique her poetry collection, I said yes even though I’d never done that before. And I can tell you I loved this poetry collection! In her poems, Azelyn talks about her life as an American expat living in several European countries. I highly recommend it!

And without further ado, here is the interview!

1)    Hi Azelyn, I’m really excited to interview you on the blog! Your poetry collection, Dandelion Symphony, will be released on Friday, September 25. We’ve never talked about poetry on the blog, so it’s going to be very interesting. Can you tell us a bit more about Dandelion Symphony?

Of course! Dandelion Symphony is my collection of poems from the four years I spent living in Europe. Dandelions are the symbol for military brats like myself, and music plays a key role in the collection as a whole. Most of the poems are free verse, but I have a few inspired off form poems.

2)    How do you come up with ideas? I suppose your writing process must be different when you write poetry. Could you tell us a bit more about it?

My inspiration comes from many places. Most often, the poems just come to me. Recently, I’ve discovered that my poem writing flows best when I picture a certain place, usually somewhere I’ve been or wherever I was when I came up with the idea. Though not all of my poems are grounded in a specific setting, it helps me write.

3)    Once you’ve written a poem, what comes next? Could you tell us a bit more about the revision process and working with critique partners and beta readers?

I share a Google doc with one of my critique partners, Faith Boggus. Whenever we want the other person to review something, whether it be a poem or a blog post, we’ll put it up there. When it comes to beta reading, I’ll reach out to my writing and/or reading friends and ask if they’re interested in giving feedback on the project. Critique partners help me break down any major parts of the manuscript that aren’t working, then beta readers help me tone the manuscript.

4)    What I especially like about your poetry collection is that it’s about your life as an American expat living in Europe. Where did you live and how did it influence your writing?

Though I spent some years living in Germany when I was a kid, this collection officially starts after I graduated with my bachelor’s degree and moved to Nottingham to study English Literature. What better place? While I was working on my dissertation, I moved back in with my family in Vicenza, Italy. It was a little more plausible to stay in Europe for some time rather than move back to the States. From there, we moved back to Germany.

Most of my poems come from day-to-day life rather than extensive travels, though I certainly had those! For example, my poem “Painter’s Pallet” (an exclusive poem to the collection) was inspired by a walk by the wheat fields outside our town. “Ode to Winter,” on the other hand, was inspired by a trip to the Ice Hotel in Sweden.

5)    You’re familiar with selfpublishing since you’ve already published several novellas. Why did you choose to selfpublish a poetry collection (and your novellas)?

Originally, I only wanted to go the traditional publishing route, but time helped me change my mind. While I still plan on traditionally publishing my novels someday, I like the freedom that self-publishing offers. For my novelettes, I knew I wanted something short, fast paced, and affordable for college students. Something they could read until I found a literary agent to represent my full-length books.

When it comes to poetry, I know it’s a lot harder to find an agent simply because poetry is a lot harder to sell. It’s not that I didn’t want to find an agent but rather that when I find an agent, my primary focus will be on writing speculative fiction.

6)    Are there any differences between self-publishing fiction and self-publishing a poetry collection? What was the self-publishing process like?

Definitely! The main differences: formatting (my old foe). While publishing an e-book is relatively simple, formatting a print edition is more complicated. I have to consider things like margins and indentations, and it’s even harder with form poetry. You don’t usually have to worry about unusual indentations in fiction.

On a positive note, self-publishing gives the author the full control over edits, cover selection, and marketing. Thankfully, it’s easier the second time around because now I know how to look for resources. Most importantly, I know how to find a cover designer. Editing and proofreading are vitally important, and I actually have colleagues who do both, but a good cover helps sell a book.

7)    What advice would you give to someone who wants to write poetry but doesn’t know where to start?

Use writing prompts; picture prompts work best for me because I write poems based on settings. Read up on form poetry, free verse, and metaphor. Don’t be afraid to experiment. Most of all, have fun with it!

8)    A huge thank you for answering my questions! Do you have anything to add?

Thank you, Alicia! I wish you all the best with your writing and teaching endeavors!

***

You can pre-order Dandelion Symphony by Azelyn Klein on Amazon (e-book, international), Barnes & Nobles (e-book, US only) or its print version if you’re lucky enough to live in the US!

Edit: You can now order the paperback on Amazon (international).

Follow Azelyn on Facebook, Twitter and Instagram. You can also visit her website.

Do you read or write poetry? Let me know in the comments.

2 Comments

  1. Avatar Azelyn Klein dit :

    Thanks again for the interview, Alicia! I’m excited to share the international link for print copies come Friday. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.